Club d’Astronomie de Lyon Ampère

Mission TNO 2004

Le journal de la mission

mercredi 8 décembre 2004 par Olivier Garde

Logo de la mission CALA TNO 2004

14 Août 2004

Adrien, Frank, Pierre, Olivier et moi arrivons à St Véran village pour un bon repas à 2040 m. Jacques ne s’est pas joint à nous sous prétexte qu’il a 17 points de sutures et quelques doigts cassés. Après avoir récupéré chez Madame Jacquotte les autorisations de monter au pic nous voilà partis sur le célèbre chemin carrossable qui arrive devant l’observatoire. La mission précédente profite encore du T62 pour leur dernière nuit, nous nous installons dehors pour du visuel grâce à une batterie de C8 , LX 200 et T130. Le ciel est magnifique, on en prend plein la vue. Olivier en profite pour faire un petit All Sky avec sa CCD audine muni d’une optique fish eyes.

L’observatoire de St Véran à 2.930m d’altitude

15 Août 2004

La journée est très ensoleillée et le soleil très taché. Adrien « webcame » un énorme groupe de tache, Olivier les immortalisent au D100. La nuit tombe, le T62 est maintenant à nous et la mission TNO peut commencer. On équipe le T62 d’un réducteur de focale 5x, se qui porte la focale effective du télescope à 1,86m au lieu des 9,3m. Les images seront réalisées avec une CCD SBIG, le modèle ST8EX qui possède un CCD KAF1600 de 1530x1020 pixels de 9 microns.

Mais, un TNO qu’est ce que c’est ?? C’est un groupe de cailloux qui orbitent au-delà de Neptune sur des orbites très elliptiques, d’où leur nom TNO (trans. Neptunian Object). Bref les TNO sont des sortes d’astéroïdes lointains dont le plus brillant est Pluton. Nous avons une liste de cibles dont le plus brillant a une magnitude de 19.2 ( !) et le pire une magnitude de 21.2 ( !) On pointe 7 cibles la première nuit et grâce aux cartes de champ précises de The Sky , on les trouve immédiatement sur les photos. Trop fort ! On ne veut plus entendre parler d’objets de magnitudes inférieures à 18. Puis juste avant d’aller dormir Olivier pointe le groupe de galaxie où trone NGC 909 et photographie la belle tranche de NGC 891.

16 Août 2004

Montage de la CCD sur le T62 avec le réducteur de focale x5

La journée s’annonce magnifique , Frank en profite pour se promener jusqu’au pic, on admire les marmottes, les fleurs alpines. En Août il y a profusion d’Arnica Montana, gentiane et Edelweiss le long de la crête du chiot du Viso (à gauche en sortant de l’observatoire). Alors que l’apéro du soir s’éternise sous un ciel nuageux, vers 23 heures, Adrien annonce que le ciel s’est dégagé. Nous nous ruons donc vers la coupole. Pour cette seconde nuit 8 cibles sont atteintes avant que le vent, les nuages et la pluie n’arrivent vers 3h30.

17 Août 2004

Avec la moisson de 2 nuits successives il y a du traitement sur la planche, les PCs chauffent. Dehors le temps est nuageux et venteux mais peut changer si vite....En attendant l’éclaircie nocturne une petite chasse à la marmotte s’organise, chasse photographique bien entendu. Frank croise une hermine trop rapide pour dégainer le Fuji, pourtant elle est passée juste sous son nez. Mais...l’éclaircie nocturne n’est pas arrivée ce soir, il est même plutôt arrivé un gros orage qui nous a permis d’appliquer la procédure orage de la station.

18 Août 2004

La mascotte de la mission qui se laisse difficilement photographier

On se réveille sous les nuages, après le célèbre « copieux petit déjeuner » , les chasses diverses s’organisent. Alors que Frank se trouve derrière la coupole (pour une raison que je tairai) il a le temps de revenir chercher son Fuji pour prendre des photos des hermines. Les touristes se succèdent pour des visites de l’obs. Deux gardes du parc viennent observer les chamois. Adrien part immédiatement en chasse aussi et suit une piste de chamois alors que les autres se contentent de marmottes. Résultat des courses un joli film de marmottes et des photos de traces de chamois. Le temps est toujours nuageux et très venteux, personne ne croit à l’éclaicie , le traitement des données reprend à l’apéro. Et là PAF : En blinquant Olivier trouve un objet non attendu sur les photos du TNO nommé TX300. Notre petit caillou inconnu nous passionne , nous le surnommons « Crétino » par référence à une classe de TNO nommé Plutinos car synchronisés 3:2 avec Neptune comme le célèbre TNO nommé Pluton. Notre crétino a en plus la particularité de tourner dans le sens contraire des autres. Tout ça reste à prouver...et justement le ciel se dégage et nous voilà parti pour une longue nuit d’observation. On repointe évidemment le champ de notre crétino mais ce soir pas de crétino ! On ne perd pas espoir il est sans doute planqué derrière une étoile , on le retrouvera demain. Coté TNO la nuit est productive on repointe tous ceux des 2 nuits précédentes et on attaque de nouvelles cibles. Les photos sont traitées sur le champ et on trouve pleins d’autres Crétinos, il faudra vérifier plus tard que nos Crétinos ne sont pas des astéroïdes connus. Un TNO nommé Bienor n’est pas à sa place , des Crétinos apparaissent il est peut être temps d’aller dormir, cette nuit on a pointé 15 objets de notre liste.

Aperçu de la trajectoire d’un TNO, ici le (55636) 2002 TX300
On l’a suivi sur 4 nuits. C’est l’un des TNO les plus lumineux que nous avons pu suivre (mag. 19,6)

19 Août 2004

Comme d’habitude la journée commence par une petite visite de l’hermine et une chasse à la marmotte. Pierre a étudié toute la journée le format de données à transmettre au syndicat des petites planètes (communément appelé MPC Minor Planet Circular) Il consacre une bonne partie de la journée à convertir des cm en inch, des minutes en millièmes de jour et le soir alors qu’on se prépare à la 4eme observation du champ de Crétino Pierre est prêt pour envoyer son dossier. Et voilà notre Crétino inscrit au syndicat des petites planètes. Entre 2 bandes nuageuses nous repointons le champ de Crétino, TX300 est toujours là et bien là mais malheureusement pas de crétino en vu. Au cas où on insiste un peu sur le nombre de poses. On est tous très triste et les nuages nous incitent à ouvrir une bouteille de tord boyaux dite « herbe du bison ».La soirée se termine assez tôt à cause de la météo, nous ne trouvons pas de « bisonos » même après le troisième verre.

20 Aout 2004

All sky...
Image prise avec une optique fish-eye de vidéo-surveillance sur une CCD audine équipée d’un capteur KAF 401E de 765x510 pixels. 15 secondes de pose en binning 1x1 suffisent à dévoiler des étoiles de magnitude 7.

Nous avons la visite de randonneurs accompagnés d’un âne qui vont camper dans le vallon d’à coté après une visite de l’observatoire en polyglotte. Les multiples poses de Crétino sont passées au peigne fin et aucun doute il a disparu après les 2 premières nuits. Après-midi cinéma avec K19 et Octobre rouge , à 3000 m , après une semaine , la fatigue aidant, ...on aurait peut être pas du. Bref nous voilà tous rebaptisé Camarade « quelquechose », notre président devient le commissaire politique. Après avoir absorbé la tartiflette du camarade cuisto on est chaud pour attaquer une longue nuit d’observation ! Et là patatra les nuages arrivent, camarade tourneur de coupole sera au repos et ce n’est pas pour lui déplaire. Le commissaire politique et le camarade cuisto font quelques jolies photos des éclairs qui ont le bon goût de tomber tous sur le Mont Viso. Puis l’équipage part dormir.

21 Aout 2004

Y’a pas que les TNO dans la vie...

Le samedi est normalement consacré au croisement des missions. La mission suivante n’est pas vraiment une mission mais la semaine de 30 ans de la station. On croise donc Mr Président of Astroqueyras , et on en profite pour demander un moteur pour la coupole ! Camarade cuisto déserte , suivi rapidement des camarades Chef de mission et chauffeur du télescope. Bref restent Camarade tourneur et le commissaire politique pour s’amuser une dernière nuit à photographier des galaxies.

La mission se solde par plus de 5 nuits exploitables avec 15 TNO dont nous avons pu faire l’astrométrie sur plusieurs nuits successives. Reste maintenant à dépouiller l’ensemble des données, se qui va prendre plusieurs mois.

Toutes les mesures recueillies seront transmises au syndicat des petites planètes (Minor Planet Circular) et ainsi nos mesures viendront compléter les données de ces loingtaints petits corps glacés.

L’équipe de la mission TNO
de gauche à droite : le camarade tourneur de coupole, le camarade cuistot, la camarade pointeuse de télescope, le camarade chef de mission, le camarade comissaire politique

Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 12497 / 967293

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Des observations  Suivre la vie du site Missions et stages  Suivre la vie du site Mission TNO - St Veran 2004   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.1.4 + AHUNTSIC

Creative Commons License