Club d’Astronomie de Lyon Ampère

Astro-essai

Le PST : Personal Solar Telescope

mercredi 20 juillet 2005 par Jean Paul Roux

Depuis de nombreuses années, notre association avait le souhait de s’équiper pour l’observation solaire en Ha. Le matériel disponible il y a quelques années était alors extrêmement réduit et se composait, soit d’instruments performants mais extrêmement onéreux, soit de matériel plus simple et abordable, mais ne laissant qu’entrevoir les protubérances sur le bord du disque solaire. De plus, ces filtres Ha étaient très sensibles aux conditions de stockage (humidité, température) avec une durée de vie limitée.

photo2 - le montage

L’arrivée de la marque Coronado a totalement modifié le paysage dans la fabrication des filtres Ha, peut-être un peu trop, car elle se trouve aujourd’hui en quasi monopole ! Un an avant le transit de Vénus, Coronado a lancé une forte campagne de pub sur un télescope Ha avec une bande passante <1A° pour un prix défiant toute concurrence : le PST allait naître, car il n’existait pas encore, il s’agissait seulement d’une étude de marché « en vrai ». Le télescope est enfin sorti et le club en a fait l’acquisition.

Le PST est le « petit frère » du Solarscope 40 avec un même diamètre mais un principe légèrement différent avec le positionnement probable de l’étalon Fabry-Pérot au cœur de l’instrument entre un groupe optique relais qui conserve

photo1 - premier essai

le parallélisme du faisceau en permettant de diminuer son diamètre et par conséquent le prix final de l’instrument, ceci n’est que supposition de ma part, car je n’ai pas fait l’autopsie de la bête ! J’avais quelques appréhensions qui se sont vites dissipées : ma première observation a été tout simplement époustouflante ! Plutôt qu’un long discours, voici mon premier cliché (photo ci dessous) réalisé de chez moi à St Bonnet de Mure, avec le PST en parallèle sur ma lunette Astrophysics de 120 mm (photo de gauche), avec mon petit Coolpix 4500 adapté sur un oculaire William Optics DCL28 de 24 mm (montage afocal), et une série de clichés encadrant largement l’exposition « calculée » afin de pouvoir réaliser une harmonisation satisfaisante, cinq clichés ont été utilisés pour cette image.

Remarques : la technologie employée sur le PST le rend peu sensible aux conditions de stockage, mais la sensibilité aux chocs est très importante, un décalage infime sur l’étalon rendrait l’instrument totalement inopérationnel. Le PST est stocké à notre siège social rue P. Cazeneuve, étant principalement utilisé pour nos animations, mais vous pouvez venir faire une observation de la fenêtre avec Matthieu qui se fera un plaisir de vous faire une démo... Bon Ha à tous !


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 3480 / 961573

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site De la technique  Suivre la vie du site Du matériel   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.1.3 + AHUNTSIC

Creative Commons License