Club d’Astronomie de Lyon Ampère

Les 25 ans du CALA

Histoire de notre observatoire

Une grande aventure

mercredi 2 février 2005 par Olivier Thizy

Alors que la moyenne d’âge des membres du club était bien en-dessous des 18 ans, le Conseil d’Administration vota officiellement en février 1982 la construction d’un observatoire. Ce fut le projet le plus long et le plus important que le club ait jamais mené. Tout club d’astronomie rêve d’un observatoire. Les membres du CALA ont, à la force de leurs bras, transformé ce rêve en réalité.

Avant cette décision, le club organisait des camps d’observation ou des week-end dans la région le Lyon. Déjà, certains week-end se faisaient dans la villa des grands-parents d’un membre.

JPEG - 16.8 ko
Premiers coups de pioche

C’est par hasard qu’un terrain fut trouvé dans cette même commune, répondant aux objectifs du club : un ciel le plus sombre possible la nuit pour les observations mais à une distance pas trop éloignée pour permettre d’y aller le plus souvent possible. Le compromis fut trouvé en 1983 sur une colline.

Le bâtiment d’hébergement

La première phase de la construction fut le bâtiment d’hébergement. Le choix se porta sur une structure en préfabriqué de 7m par 4m afin de rapidement disposer d’un hébergement pour des stages ou week-end d’observation. Ce choix se révéla judicieux quand à l’objectif de rapidité car le bâtiment fut construit en peu de temps et d’effort. Le premier stage a pu avoir lieu en Juillet 1984.

JPEG - 17.8 ko
Construction de l’hébergement

Mais l’usure de la structure avec le temps indique qu’une structure en dur aurait été mieux sur le long terme. De plus, le nombre de lits disponibles (9) s’est immédiatement révélé trop juste alors que certains soir, plus de 20 personnes se retrouvent à l’observatoire. Le club n’a pas vu assez grand sur la structure d’hébergement !

Alors que le bâtiment d’hébergement s’améliore avec l’arrivée de tables, chaises, lits, du coin cuisine et d’une salle d’eau, les observations continuent avec des instruments mobiles à même le sol dehors.

La construction de quatre dalles extérieures ont, en 1985, amélioré le confort d’observation.

Le bâtiment scientifique

JPEG - 18.1 ko
Mise en place des coupoles

La deuxième phase du projet débute en 1985 avec les fondations du bâtiment dit « scientifique » : deux coupoles de 3.5m de diamètre posées à 4m du sol, reliées entre elles par une partie centrale de 5m par 4m incluant un laboratoire photographique. Le tout construit en dur.

A force de week-end, les murs ont été montés moellon par moellon. Sans aucune formation de maçon, un groupe de jeunes a réussi cet exploit de monter un bâtiment à peu près droit. Mais cette construction a pris plus de deux ans. Une certaine lassitude s’installa au sein du club avec un vrai questionnement au sein de l’association : le club d’astronomie était-il devenu un club de maçonnerie ? Les membres ont alors ralenti le rythme de construction tout en se refocalisant sur l’astronomie pratique à travers plusieurs week-end et stages d’observation

Le montage des coupoles

Une des plus grandes difficultés rencontrées lors de la construction de ce bâtiment dit scientifique fut le passage d’une base carrée à une base circulaire qui accueille les coupoles. Le club a fait appel à un professionnel pour cette partie. Ensuite, le bâtiment a vraiment pris forme avec la pose de la première coupole en 1988, puis la seconde en 1989.

JPEG - 13 ko
Les piliers des télescopes

Les instruments dans l’observatoire doivent être indépendants des vibrations de ce dernier liées par exemple aux mouvements des personnes. Pour cela, des piliers indépendants ont été coulés à 3.5m de haut en 1990. La base de ces piliers va assez profond mais ne touche pas les murs ou les fondations du bâtiment. L’installation d’un plancher en 1991 a permis de faire nos premières observations sous coupole - un rêve enfin réalité !

L’intérieur du bâtiment fut installé, avec notamment le laboratoire photo et l’arrangement sous les coupoles. Le bâtiment scientifique ne fut vraiment complet qu’avec l’installation du premier instrument, un télescope de 350mm de diamètre prêté par un des membres du club. L’autre coupole accueillit un télescope de 400mm de diamètre. Les instruments ont changé depuis avec une lunette de 178mm dans une coupole et un télescope de 300mm de diamètre dans l’autre.

Depuis, une structure métallique temporaire a été ajoutée afin de pouvoir stocker des instruments mobiles qui sont idéaux pour les premières observations. Des télescopes puissants mais très maniables que le débutant n’aura aucune peur à manipuler. Et surtout, deux membres du club ont eu l’idée de construire un cadran solaire. L’œuvre a été dessinée sur le mur Sud du bâtiment scientifique et donne à l’observatoire son cachet.

L’inauguration

JPEG - 16.3 ko
L’inauguration

Le jour de l’inauguration, le 13 Juin 1992, fut un jour de fête pour beaucoup de membres du club. Un rêve de plus de dix ans s’achevait. Le club qui pendant un instant était devenu une association de maçonnerie devenait enfin ce qu’il devait être : un club d’observations.

Depuis sa création, des milliers d’heures ont été passées à l’observatoire à observer le ciel. De nombreux membres du club ont découvert le ciel et l’observation dans cette structure équipée. Des centaines de stages et week-end ont été organisés. Et c’est un lieu de rencontre idéal lors de grands évènements célestes : éclipses, transit de Mercure ou de Vénus, passage de comètes, occultations d’étoiles, aurores boréales... Des soirées grillades y sont aussi organisées pour les membres du club et leurs proches. L’observatoire est également ouvert plusieurs soirées par semaine pour des observations diverses. Depuis le début du projet, presque 7000 nuit-personnes ont déjà eu lieu à l’observatoire.

Alors que beaucoup d’associations rêvent d’un observatoire, le CALA a réussi à transformer ce rêve en réalité. Avec finalement peu de moyens mais énormément de sueur et de travail des membres du club, un observatoire de très grande qualité a pu être construit. Si peu de membres à l’origine de ce projet sont encore présents, je suis pour ma part fier d’avoir participé aux discussions sur cette construction, d’avoir apporté ma contribution à la construction de cette oeuvre, et maintenant encore de contribuer à son fonctionnement. Ce fut et cela reste un grand projet pour l’association, qu’il va falloir savoir faire évoluer par rapport aux besoins de l’association.


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 3216 / 958225

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Le club  Suivre la vie du site La vie du club  Suivre la vie du site Les archives du club  Suivre la vie du site Les 25 ans du CALA   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.1.3 + AHUNTSIC

Creative Commons License