Club d’Astronomie de Lyon Ampère

CR du WETAL07

mercredi 4 juillet 2007 par Jean Pierre Masviel

Les 31 mars et 1er avril s’est tenu le premier WETAL, autrement dit le Week End Technique d’Astronomie à Lyon. Cette
réunion, organisée par le CALA et l’association AUDE (Association des Utilisateurs de Détecteurs Electroniques), avec le
soutien de l’Ecole Normale Supérieure qui l’a accueillie dans ses murs, a rassemblé plus de 75 participants venus de la France
entière.

Pendant ces deux journées, les
amateurs présents ont pu suivre
une vingtaine de présentations
et d’exposés sur deux thèmes différents :
les astéroïdes et la spectroscopie. Si
l’activité des astronomes amateurs
en matière de découverte et d’étude d’astéroïdes s’est bien développée
au cours de ces dix dernières années, la spectroscopie était encore Terra Incognita pour bon nombre de participants. Les exposés ayant lieu en parallèle, aux mêmes heures, j’avais malheureusement dû me résoudre à faire l’impasse sur la section « astéroïdes »,
me consacrant exclusivement à la partie
« spectroscopie ».

Introduction à la spectro
par Olivier Thizy
Spectroscopie à fibre
par Paul Felenbok

Paul FELENBOK, astronome à
l’Observatoire de Paris et par ailleurs
fidèle soutien de l’association
AstroQueyras, a abordé le thème de la
spectroscopie à fibre optique. Placer
une fibre entre un télescope et un
spectrographe est une solution assez
peu usitée chez les amateurs car ajouter
un élément optique revient bien souvent
à rendre un équipement (télescope +
spectrographe) difficile, voire impossible
à régler. Pour les professionnels, la
fibre optique est incontournable, vu
la masse et l’encombrement de leurs
spectrographes, placés
dans des cuves sous
vide et à température
régulée.

Atelier de Valérie Desnoux

Plusieurs présentations
portaient sur les
logiciels de traitement
et d’analyse de spectres.
En la matière, l’amateur
a pour ainsi dire
l’embarras du choix :
VisualSpec est le plus
ancien, et sans doute
encore le plus utilisé. Il est
constamment mis à jour
et amélioré par Valérie
DESNOUX. Avec
SpcAudace, Benjamin
MAUCLAIRE nous
a montré comment
obtenir « en trois
clics » un profil spectral
directement exploitable, que l’on peut
mettre immédiatement à la disposition
de la communauté spectroscopiste.

Ateliers pratiques et nocturnes

Enfin, Stéphane Charbonnel a montré
les nouvelles fonctions dédiées à la
spectrométrie de PRISM, un logiciel
déjà très apprécié pour ses performances
en photométrie (courbes de lumière
d’astéroïdes ou d’étoiles). A noter que
tous ces logiciels permettent maintenant
de créer des fichiers compatibles avec
la base de données BeSS, une base
de donnée rassemblant les spectres
d’étoiles de types spectral Be obtenus
tant par les professionnels que les
longuement expliqué en quoi la mise en
place de cette base de données était un
événement majeur, pour les pros comme
pour les amateurs. A l’occasion de sa
présentation, j’ai eu personnellement
le plaisir de voir mon premier spectre
intégrer la base BeSS !

Ceux qui connaissaient
déjà le spectrographe
LHIRES III, aujourd’hui
commercialisé par la
société SHELYAK
INSTRUMENTS, ont pu
découvrir son petit frère,
un LHIRES simplifié
destiné à l’initiation et
aux scolaires, et bien
adapté à l’observation
du spectre solaire lors
de manifestations grand
public.

A noter également la démonstration
par Claudine RINNER du pilotage d’un
télescope à distance, une
nouvelle façon de faire
de l’astronomie chez les
amateurs. A l’occasion
de l’Assemblée Générale
de l’association AUDE,
qui s’est aussi tenue
ce week-end, il a
également été évoqué un
projet visant à faciliter
l’accès des amateurs à
l’astronomie à distance
via des télescopes
robotiques.

Petit dèj...
le dimanche

Ce premier WETAL sera sans doute reconduit l’année prochaine. Lyon est idéalement située, à mi-chemin entre le midi et la région parisienne, et le TGV supprime les distances. S’il ne fait aucun doute qu’Internet et les listes de diffusion ont contribué au formidable essor de l’astronomie amateur, chacun ressent pourtant bien la nécessité de rencontres permettant l’échange direct des idées et le partage des projets.
L’organisation d’une telle rencontre « à domicile » est aussi une chance
pour le CALA et pour ses membres, qui, pour certains d’entre eux, ont pu découvrir une autre façon de s’intéresser à l’astronomie, peut-être plus technique et moins contemplative que celle qu’ils pratiquent habituellement.

Pour cette première qui fut une réussite, nous devons donc remercier les organisateurs, d’abord notre dynamique Président, mais aussi Olivier THIZY, ainsi que François COLAS, Président de AUDE. Rendez-vous est pris pour WETAL 2008 !


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 1204 / 970665

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site De la technique  Suivre la vie du site les WETAL  Suivre la vie du site WETAL 07   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.1.4 + AHUNTSIC

Creative Commons License