Club d’Astronomie de Lyon Ampère

Conférence CALA, 12 mai : Dans l’intimité des étoiles avec le Very Large Télescope

jeudi 6 mai 2010.

Pour la vingtième année consécutive, le Club d’Astronomie de Lyon Ampère en partenariat avec le Musée des Confluences organise à l’intention de tous les curieux de l’Univers un cycle de six conférences sur l’astronomie. La dernière conférence du cycle 2009-2010, aura pour thème :

Dans l’intimité des étoiles avec le Very Large Télescope

par Fabien Malbet

Astrophysicien au Laboratoire d’Astrophysique de l’Observatoire de Grenoble.

Mercredi 12 mai 2010 à partir de 20h00

au Muséum de Lyon (Musée Guimet) entrée 2,rue Morellet – 69006 Lyon

« A l’heure des projets de télescopes extrêmement grands, l’Europe a déjà une longueur d’avance. Le télescope européen (VLT), en mode interférométrique est devenu le plus grand télescope jamais utilisé dans le domaine optique aussi bien en surface de miroir qu’en finesse de résolution qui dépasse celle d’un télescope de 130 m de diamètre. Ce mode d’observation est ouvert aux astronomes du monde entier depuis 2005 et, après 5 années, le VLT publie plus de la moitié des résultats astrophysiques notamment dans le domaine lié aux étoiles. Ces articles couvrent pratiquement tous les stades de l’évolution stellaire depuis la formation des étoiles et des planètes jusqu’à l’observation de l’explosion de type nova dans un système stellaire évolué. Ces résultats inédits ont été obtenus en utilisant simultanément jusqu’à 3 des 4 télescopes du VLT basés à l’Observatoire européen austral du mont Paranal au Chili. L’instrument AMBER équipant le VLTI permet d’atteindre une résolution angulaire inégalée de l’ordre du millième de seconde d’angle (équivalent à 5 milliardième de radian, angle correspondant à l’angle sous-tendu par les deux phares d’un camion situés sur la Lune) autorisant l’observation des astres dans différentes longueurs d’onde, dans l’infrarouge proche. Les astronomes obtiennent donc des observations avec une finesse plus de 13 fois plus importante que celle du plus grand télescope. Il devient alors possible de sonder les régions de formation de planètes, d’observer les vents des étoiles en rotation très rapide, d’étudier les différents types de matières éjectées par une étoile massive, de séparer les deux composantes d’une étoile double serrée et de voir en direct l’évolution d’une nova quelques jours seulement après son explosion. »

  • Ces conférences présentées par des astronomes professionnels, sont accessibles à tous, quel que soit le niveau de connaissance en astronomie.
  • Renseignements au secrétariat de l’association CALA : 04.78.01.29.05, par mail cala@cala.asso.fr ou sur notre site web : www.cala.asso.fr
  • Entrée libre et gratuite, dans la limite des places disponibles…

Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 982693

Suivre la vie du site fr    ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.1.4 + AHUNTSIC

Creative Commons License